100 ans de déni, 100 ans que presque tout le Monde détourne le regard, se bouche les oreilles, se complaît en jouant sur les mots pour ne pas nommer l'innommable. Il est temps que ce silence assourdissant cesse et que la Mémoire des victimes du génocide arménien de 1915 soit enfin honorée.

Comme le disait Pierre Mertens :

"Reconnaître la réalité du génocide, ce n’est pas seulement rendre justice aux victimes, c’est permettre aux descendants des coupables de retrouver la paix."


 

aghet_1915_800



Et pour voir les illustrations en plus grand :

a_1

a_2

a_3